André Dignimont
La vie foisonnante d’un artiste à Paris au temps des années folles

Touche-à-tout, aucun art n'est étranger à André Dignimont, des décors d’opéras aux illustrations les plus scabreuses. Ne refusant aucune sollicitation, il s’emploie à valoriser par son travail toute tâche qui lui est confiée. L’étude de son existence révèle un foisonnement d’oeuvres à nul autre pareil.

Cantonné dans un certain genre, un examen détaillé de son oeuvre prouve qu’il faut aller au-delà de ce postulat pour apprécier cet artiste.

La diversité de ses relations autant que de ses travaux montre ses capacités à voir le monde avec des lunettes roses pleines d'optimisme et de gaieté. Ami de Colette, de Francis Carco, de Pierre Mac Orlan, de beaucoup d’autres écrivains et d’artistes comme Dunoyer de Segonzac et Foujita, de danseurs comme Serge Lifar et Boris Kochno des Ballets russes, il a souvent été leur confident.

Philippe Brun, né en 1938, est expert en livres anciens et modernes. Il est l’auteur d’une biographie sur Albert Robida.